PAGE d'accueil




Le SACCAGE des terres de Philipe Layat à Décines, ça continue.



Malgré notre mobilisation du 22 septembre, le Grand Lyon et Gérard Collomb restent sourds et ils ont décidé de passer en force alors que la déclaration d'utilité publique a été invalidée, et d'agir plus vite que la justice.
C'est inacceptable.


Avec la Confédération paysanne du Rhône, manifestation du 1er octobre sur les terres de Philippe.

Où sont les moutons ?

>>>Au Grand Lyon
>>>Chez Collomb
>>>Chez Collomb

Conseil municipal de Décines du 24 septembre 2014.
A l'unanimité une dîme de 12% sur les spectacles au Grand Stade a été votée. Le représentant de l'ancienne municipalité a bien fait rire en regrettant de ne pas avoir eu le temps de voter cet  impôt de dédommagement pour les tracas occasionnés aux Décinois.
Cette taxe sur les spectacles (portée à son maximum, inconcevable par la précédente majorité), ne parviendra pas à réduire le déficit engendré par les dépenses liées à l'entretien, à la maintenance, au gardiennage, au nettoyage de la ville. Cet impôt ne pourra pas jamais acheter la tranquillité et la qualité de vie des Décinois.
>>>vidéo conseil

Le cas du berger exproprié et du démantèlement de son outil de travail ont  été évoqués mais sans décision positive.
Nous réclamons que la protection des riverains soumis au parking sauvage soit à l'ordre du jour d'un prochain conseil, comme c'est en réflexion à Meyzieu. Le Grand Lyon promet 500000 euros !
>>>portail lotissement



Lettre au Progrès :
Bonjour,
Dans votre édition papier du 25 septembre sur DECINES titré : "Grand stade: la ville lève un impôt sur les rencontres sportives", vous déclarez:
'' Les pour et les contre sont d'accord au moins sur un point  : le grand stade peut rapporter de l'argent''.
Ces propos ne sont en rien issus de mon intervention : ce vote d'un impôt sur les rencontres sportives pourra, au mieux, limiter les pertes financières que les porteurs de ce projet veulent faire supporter à notre ville. Cette taxe sur les spectacles (portée à son maximum, chose que la précédente majorité n'osait pas imaginer), ne parviendra jamais à réduire le déficit que vont engendrer les dépenses liées à l'entretien, à la maintenance, au gardiennage, au nettoyage de la ville. De plus, cet impôt ne pourra pas acheter ce qui n'a pas de prix, à savoir, la tranquillité et la qualité de vie des Décinois.
Dans le même esprit, j'ai précisé lors de ce conseil municipal, que malgré l'augmentation prévue sur le titre de transport que devront payer les supporters, le remboursement des 60 millions d'euros de travaux engagés pour la modification du tracé du Tram T3, en vue de faciliter les accès au grand stade (et exclusivement au grand stade), ne pourra être envisagé qu'après un siècle d'exploitation !!!! C'est dire le souci de rentabilité qu'ont nos élus communautaires !
Franck Buronfosse





Bravo  pour la mobilisation !
Malgré l'opération organisée en dernière minute, beaucoup étaient à l'aube de ce 22 septembre devant Mc Do' puis sur le terrain ravagé des moutons de Philippe Layat expulsé.


Polices municipale et nationale étaient venues pour défendre les mauvaises actions du Grand Lyon.
>>>leprogres.fr
>>>lyonmag.com
>>>lyoncapitale .fr
>>>rue89lyon.fr

>>>vidéo-la route de la honte

URGENT APPEL A LA MOBILISATION DE LA CONFEDERATION PAYSANNE et de Carton rouge
EXPROPRIATION DES TERRES DE PHILIPPE LAYAT A DECINES
LES TRAVAUX DOIVENT ETRE SUSPENDUS
Les engins de chantier s'activent actuellement sur la grande parcelle de Philippe Layat ; les travaux de décaissement avancent à grande vitesse..
Pourtant 4 arrêtés concernant la déclaration d'utilité publique (DUP) avaient été annulés par la Cour d'Appel administrative et le Conseil d’État n'a pas encore donné sa décision
Par ailleurs une rencontre avait eu lieu en août avec la nouvelle municipalité de Décines, et suite à l'audience contre l'ordonnance d'expropriation mercredi, une délégation avait été reçue au Grand Lyon. Pas de réponse.
Des solutions existent qui impacteraient moins l'activité agricole de Philippe
Mais les tenants de ce projet inutile et imposé restent sourds et décident de passer en force,
C'est la stratégie du fait accompli. La situation va vite devenir irréversible car le béton et le bitume seront vite là.
IL FAUT AGIR VITE POUR EXIGER LA SUSPENSION DES TRAVAUX
Pour cela, il est INDISPENSABLE ET URGENT que les paysans de la région répondent à l'appel à soutien de Philippe Layat.
Soyons nombreux et déterminés à nous mobiliser :

 LUNDI 22 SEPTEMBRE

Rassemblement à 9h30 heures sur le parking du MacDo à Décines

Sur la rocade 346, sortie Décines-Meyzieu, puis au niveau du 1er rd point sur la rue Jean-Jaurès, parking à droite

Merci de relayer l'info à vos contacts

Laurence Jasserand - Rhône 04 78 48 14 40
Jean-Luc Juthier- Loire 04 75 67 14 74
Guy Germain – Isère 06 71 58 44 21

>>>confederationpaysanne.fr
>>>lyonmag.com

"Comptez les moutons" pour nous endormir.
Quand les travaux seront bien avancés ou achevés il sera temps de dire qu'il est trop tard pour "revenir à nos moutons". Collomb pourra alors envoyer la force publique pour déloger les derniers récalcitrants.
Le juge ne pouvait-il pas au moins demander l'arrêt des travaux jusqu'à sa décision du 21 octobre ?
>>>rue89lyon.fr
>>>lyonmag.com
>>>lyoncapitale.fr

Il est d'autant plus choquant, que cette voie sera celle réservée aux VIP !

L'audience contre l'ordonnance d'expropriation du berger de Décines, Philippe Layat, a eu lieu devant le juge de l'expropriation,
ce mercredi 17 septembre à 9h30
Jugement le 21 octobre !
En toute illégalité, les travaux ravagent actuellement depuis le 15 septembre  le pâturage des moutons ! 
Rassemblement à 8h30 >>>lyoncapitale

Dondaine dondaine et dondon.
Les loups sont entrés dans Décines.

Ce ne sont pas de malins discrets  loups affamés de Chartreuse, du Vercors ou du Mercantour mais d'autres mécanisés avec leurs gros sabots envoyés par des rapaces à la vue perçante sur les magots d'euros à subtiliser aux contribuables avec l'accord de politiques complices jouant l'innocence de l'agneau qui vient de naître.

Enfin des élus européens de EELV se manifestent pour soutenir Philippe Layat, notre berger expulsé. Michèle Rivasi et José Bové écrivent au Préfet du Rhône, Jean-François Carenco et au Président du Grand Lyon, Gérard Collomb.
>>>lyonmag.com
>>>lyoncapitale

Ce lundi 8 septembre, les policiers ont mis leurs plus beaux atours pour laisser passer quelques géomètres voulant baliser une route d'accès au stade sur un terrain expropriable.
Sachez que la déclaration d'utilité publique  relative à  ces  travaux a été annulée par la Cour Administrative d'Appel de Lyon le 14 mai 2014 et par voie de conséquence, les arrêtés de cessibilités pris les 30 mars et 24 juillet 2012 sont aussi annulés.
Entre 10 et 15 personnes sont sur place et attendent la venue des machines du Grand Lyon qui devraient attaquer le terrain d’ici peu. Deux personnes contrôlées par la police, des ouvriers qui font les travaux à l’extérieur de la parcelle ont raconté à la police que des bombonnes de gaz auraient été enterrées où ils creusent … ??!!  Phillipe LAYAT, a disparu depuis quelques jours, après avoir reçu une énième convocation au commissariat.
>>>lyonmag.com
>>>lyoncapitale.fr


>>> Appel au secours de Philippe Layat désespéré




Il protège sa bergerie, on le met en cabane !

Exproprié, il est en garde à vue car il proteste.
On lui brise avec acharnement son portail.
Tels les seigneurs du Moyen Age saccageant  les champs de blé des serfs, pour le plaisir de chasser, Aulas et Collomb font détruire à coup de bulldozer l'outil de travail du dernier berger de Décines pour un stade stupide.
La maréchaussée en gilet pare balle : >>>vidéo youtube
>>>leprogres.fr
>>>lyonmag.com
>>>reporterre.net
>>>lyonmag.com
Les "sans-dents" de Hollande doivent "fermer leur gueule" ; leur seul droit est de payer leur place dans le futur stade de la honte financière, écologique, économique et politique.


Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.


Plus d'infos chiffrées sur le site Les gones pour Gerland.

"En fin de compte, les humains ne réalisent pas leur propre vie, leurs propres désirs, mais s'acharnent à vivre selon les nécessités, ou les possibilités que leur présente le système. Dans ce sens-là, l'exemple le plus évident est celui de la publicité qui, en formatant "nos" désirs, nous pousse à consommer en fonction de ce qu'elle vante et non en fonction de ce dont nous aurions véritablement besoin. Nos désirs sont-ils les nôtres ou ceux que la publicité a transplantés en nous ?"
Une poignée de riches... des milliards de Pauvres ! Philippe Godard.

Samedi 9 Août 2014. Bastia-OM : 44/0
>>>leprogres.fr

Il manquerait 18 tramways pour accéder au stade !
Jean Murard, encore lui, a fait les comptes : l'arrivée et le départ des spectateurs nécessiteraient beaucoup plus de rames.
Mais plus de rames ce sont des passages à niveau presque toujours abaissés. Donc la circulation automobile paralysée depuis la Part Dieu jusqu'à Meyzieu  .
>>>lyoncapitale.fr

OL Groupe une entreprise "en péril" ?
Jean Murard, président de Déplacements citoyens, très pessimiste après le déchiffrage des bilans annuels de OL Groupe.
Nous pouvons être inquiets. Qui soldera la facture du stade ? Qui s'en sera mis plein les poches ? Qui paiera les pots cassés ? Bien malin qui peut le dire !
Un long article documenté de Lyon Capitale soulève beaucoup d'interrogations.
>>>lyoncapitale.fr

Le projet OL Land serait finalisé après une dizaine d'années de "passages en force". Mais la France et les Français ont changé. La crise, des millions de chômeurs, des ménages en difficulté, une économie à la traîne... font que les loisirs, les restaurants, les voyages, les soldes sont sacrifiés. Or OL Land ne vivrait que de ces "superflus".
>>>nouvelobs.com

Vive le sport... pour ne pas s'ennuyer.
>>>causeur.fr

Une vidéo à partager, pour que personne ne puisse dire "on ne savait pas".
>>>Les expropriés du stade. Un espace de détente et de loisirs !

Mercredi 16 juillet.
Lettre ouverte aux citoyens du Grand Lyon
A Décines, un drame se joue
sur les terres de l'agriculteur Philippe Layat.

Pourtant les écrits du Président de la Cour administrative d'appel de Lyon nous avaient rassurés  « le Sytral ayant mis fin aux procédures d'expropriation dès l'annulation de la déclaration d'utilité publique et n'ayant pas entrepris de travaux sur des parcelles acquises à la suite d'expropriation ».

La Coupe du monde de foot nous a laissé de belles images plein la tête, aujourd'hui nous pouvons partir tranquillement en vacances, et c'est le moment qu'a choisi le Grand Lyon pour envoyer géomètres, bulldozers, camions, pelleteuses sur les terres de l'agriculteur Philippe Layat.

Le Grand Lyon, après avoir envoyé ses amis organiser les réunions publiques, après avoir recommencé deux enquêtes publiques négatives, après avoir perdu devant les tribunaux toutes les DUP d’accès au stade, bafoue le jugement du tribunal et ne veut pas s’arrêter là ; il pousse les propriétaires terriens excédés dans leurs derniers retranchements. Que va-t-il se passer au milieu des moutons ?

De toute façon c'est sûr, ce sera un drame humain !


Le Stade des Lumières met en touche l'Anneau des Sciences.

Il n’y a plus d’argent au Grand Lyon !

Le TOP, assez prétentieusement baptisé naguère Anneau des Sciences, pourrait bien faire les frais de la raréfaction des ressources financières du Grand Lyon. La presse s’en est fait l’écho. La raison : la diminution de la dotation de l’Etat. Les pouvoirs locaux ne devraient pas être surpris que les dotations de l’Etat aux collectivités locales soient fortement réduites et qu’elles soient elles même mises à contribution pour réduire leur train de vie ; il faut en effet rappeler que ce n’est pas le seul lointain Etat qui dépense trop, mais que les collectivités sont elles même très prodigues. Elles émargent pour 20% de la dépense publique française, sans avoir à assumer les dépenses régaliennes de l’Etat (défense, justice, affaires étrangères etc..) et les coûts de la protection sociale.

Nos élus devaient savoir tout cela depuis longtemps ou du moins s’en douter et le prévoir ; ce devait être le cas au moment de consacrer presque un demi milliard d’euros en dépenses d’aménagements et d’infrastructures au bénéfice d’un deuxième grand stade pourtant présenté à l’origine comme un investissement privé.

Ne pourrait-on pas questionner les Grands Lyonnais pour savoir s’ils préfèrent avoir un renforcement des transports en commun et des aménagements de voirie pour échapper à la galère quotidienne des embouteillages ou faciliter aux amateurs de foot l’accès 20 à 30 fois par an à un stade complètement excentré ?

Ce stade est un puits sans fond : aujourd’hui création des accès, demain entretien des espaces verts et des accès,  après-demain municipalisation suite à la banqueroute de l’OL et donc deux stades à entretenir sur l’agglomération.

Communiqué du collectif "Les gones pour Gerland". Juillet 2014.

>>>Rue89Lyon.fr


La nouvelle municipalité de Décines très inquiète par l'impact du Grand stade sur la ville.
Après l'aveuglement complaisant de l'ancienne municipalité, vient le temps du réalisme inquiétant pour l'avenir.
Promesses non tenues : aucun emploi décinois sur le chantier, rentrée de recettes inexistantes...
Engagements ruineux sans contrepartie : entretien du mail aussi étendu que la Place Bellecour, la vidéo surveillance, l'éclairage public des abords...
>>>Décines magazine pages 4 et 5


Thierry Braillard inquiet pour les accès !
Trop de voitures pollueraient ! Dernière trouvaille du secrétaire d'Etat aux sports.
Pour justifier l'injustifiable, pour faire accepter la poursuite des travaux d'accès déclarés illégaux  par  les arrêts du Tribunal administratif d'appel, le baveux  Thierry Braillard prédit une inauguration du stade perturbée.  Il rend  les opposants responsables des futurs  embouteillages inéluctables autour du stade. Il est bien temps que ces messieurs ouvrent les yeux et s'inquiètent de la pagaille autour de ce stade inutile. Le faible débit du tram  ne résoudra rien ; bien au contraire il bloquera la circulation avec ses nombreux passages à niveau.
>>>lyoncapitale.fr
>>>lyonmag.com
Opposants, ils vous rendent responsables de la catastrophe qu'ils vous imposent. C'est une double peine : vous payez les accès pour drainer des foules dans un goulot d'étranglement perturbant votre tranquilité. Ne culpabilisons pas : mieux vaut être beaucoup à avoir raison que peu à  tromper les autres.

Décines. Grand Stade, la ville attend des éclaircissements avant de payer !
L'ancienne municipalité de Décines était avec les promoteurs du stade très conciliante et peu regardante sur les risques de dérives. On attend plus de vigilance des nouveaux élus dont les promesses électorales étaient hostiles au stade.
>>>Article Le Progrès

 19 mai 2014. Jugement au tribunal correctionnel de Lyon pour entrave sur le chantier de la trémie  de l'accès nord. Chantier déclaré illégal  5 jours plus tôt par la Cour administrative d'appel. Audience reportée au 22  octobre au motif d'informations tardives et procès transféré à une chambre plus spécialisée dans les affaires d'urbanisme.
>>>lyoncapitale.fr
>>>leprogres.fr
Malgré l'annulation des arrêtés préfectoraux les travaux se poursuivent en toute illégalité dans l'attente de l'avis du Conseil d'Etat.

"Grand Stade de l'Olympique lyonnais : irrégularité des arrêtés du préfet du Rhône du 23 janvier 2012 déclarant d'utilité publique les aménagements devant assurer la desserte du stade"
>>>cour-administrative-appel.fr
Bonne nouvelle pour notre combat
contre le projet OL Land 
  • 21 juillet 2011, la délibération du comité syndical du SYTRAL approuve l'intérêt général de l'opération d'aménagement du T3
  • 23 janvier 2012, les arrêtés du préfet du Rhône déclarent d'utilité publique les aménagements devant assurer la desserte du Grand Stade
  • 30 janvier 2012, délibération du Grand Lyon
  • 3 février 2012, le maire de Décines délivre un permis de construire
  • 10 avril 2013, le Tribunal administratif de Lyon rejette les demandes d'annulation des arrêtés du préfet du Rhône du 23 janvier 2012
  • 16 avril 2013, en première instance, le tribunal administratif de Lyon rejette huit recours des opposants au projet de Grand Stade. Appel des opposants.
  • 8 avril 2014, M. Vallecchia, rapporteur public exprime ses conclusions en audience publique
  • 14 mai 2014, la 1ère chambre de la Cour d'appelsuit les conclusions du rapporteur public et prononce par 6 arrêts
    • annulation des jugements rendus les 10 avril 2013 par le Tribunal administratif de Lyon
    • annulation du jugement du Tribunal administratif du 18 avril 2013
    • annulation de la délibération du comité syndical du SYTRAL du 21 juillet 2011
    • la demande d'annulation de la délibération du 30 janvier 2012 du Grand Lyon est rejetée


Ainsi ce mercredi 14 mai 2014 
  • les 4 DUP concernant les accès Nord et sud, le parking des Panettes et l'échangeur 7, ainsi que les arrêtés de cessibilité des terrains à exproprier pour 1€/m² sont annulés.
  • la déclaration de projet du Sytral relative aux aménagements concernant  l'infrastructure du tram T3 à La Part Dieu Sud, à La Soie et à Meyzieu les Panettes (jugement du 18 avril 2013 et de la délibération du Sytral du 21 juillet 2011, la justice administrative et le syndicat des transports en commun ayant approuvé l'intérêt général de l'opération d'aménagement du T3) est annulée.
  • le rejet du 10 avril 2013 par le Tribunal administratif de nos demandes d'annulation des arrêtés du préfet du Rhône, Jean-François Carenco, datant du 23 janvier 2012 est annulé.

Tous ces travaux sont à la charge de l'Etat et du Grand Lyon !

Le motif principal est un défaut d'information de l'impact sur l'environnement, donc sur les population locales : ce n'est pas rien, c'est même essentiel. Le stade n'était pas évoqué pour justifier les aménagements de T3 alors que c'est le seul motif.

>>>lyonmag.com
>>>lequipe.fr
>>>leprogres.fr
>>>rue89lyon.fr
>>>lyoncapitale.fr

Ces décisions sont exécutoires, mais le Préfet et le Grand Lyon ont déjà annoncé vouloir porter l’affaire au Conseil d’Etat. 

Cette avancée significative et encourageante est la récompense des Associations se démenant depuis 7 ans contre ce projet inutile, nuisible, coûteux, ne profitant qu'à  des opportunistes jouant avec la crédulité de quelques fanatiques addict


Mardi 8 avril 2014. Six recours d'opposants en appel à la Cour administrative d'appel de Lyon.
Déclaration d'intérêt général du projet d'aménagement de T3, accès nord sur la commune de Décines, échangeur n°7 sur la rocade, révision du plan local d'urbanisme, permis de construire...
Le rapporteur public préconise l'annulation des DUP prises par le préfet du Rhône permettant l'expropriation pour les accès au Grand stade. Annulation aussi du projet du Sytral sur l'aménagement du tram T3.
Affaires mises en délibéré sous 3 semaines.
>>>lyonmag.com
>>>lyoncapitale.fr
>>>leprogres.fr

Le président de Carton Rouge, Franck Buronfosse, est de nouveau Conseiller municipal à Décines.
Pour certain, le choix d'entre-deux-tours n'a pas été facile : vote de fidélité ou utile ! Mais le but essentiel de la remise en cause de l'ancien conseil et de ses options a été atteint.
Il reste du grain à moudre : défense contre les nuisances, abandon d'un téléphérique ruineux et utopique, amélioration des transports, rentrée fiscale due par les spectacles Aulas...
La nouvelle élue devra composer adroitement avec la verrue qu'est le stade ; elle est attendue au tournant ou plutôt aux "virages sud et nord".
>>>lyoncapitale.fr

"Nos enfants
nous reprocherons
ces projets à la con"

Manif du 22 février à Lyon contre les projets inutiles, coûteux et néfastes.
Notre Dame des Landes, A45, ligne Lyon-Turin, Ol Land...










La boutique de l'OL était fermée !
"Aulas, ton stade si tu savais où on se le met"


Le rideau de fer de la permanence Gérard Collomb était baissé avec policiers en faction !
"Collomb dégage".
"Au revoir Gérard".













"On s'assoit et on réfléchit" avant de se rapprocher de la Préfecture.

>>>rhonenddl
>>>mediapart.fr





66 millions HT = Rivalta double la dépense
pour que T3 "alimente" le stade Aulas.

Nouveaux quais réservés, rames plus longues, un décrochement vers le stade Aulas : le devis est doublé. Et ce n'est pas fini !
Nous allons vers les mêmes dérives budgétaires du Musée de la confluence. Ces millions gaspillés auraient été plus utiles pour une clinique mutualiste sur Décines indispensable pour l'Est lyonnais.
>>>lyoncapitale.fr
Ces aménagements coûteux n'amélioreront pas l'accès aux rames des voyageurs-travaileurs aux heures de pointe, bien au contraire. Nous, contribuables, nous n'auront que les passages à niveau bloquant la circulation pour que des supporters aillent hurler sur des gradins.
>>>lyoncapitale-Etienne Tête

912 000 euros
Le conseil municipal de Décines a voté les 912000 euros pour une vidéosurveillance aux abords du Grand stade de Aulas. Les élus de l'opposition ont du mal à accepter cette dépense.
912000 euros est la réunion des taxes d'habitation d'environ 1000 foyers de la commune. Souhaitons que la vôtre n'en fasse pas partie ; ce serait trop bête, elle pourrait être mieux utilisée.
Il y a quelques années nos maires, le démissionnaire et l'autoproclamé, ne voulaient pas de vidéo pour ne pas fliquer leurs concitoyens. Les bonnes âmes ont bien changé d'idéologie pour complaire à Aulas.
Ainsi, le maire Jérôme Sturla reconnaît tacitement que le stade sera une  source d'insécurité ingérable. La peur gagne-t-elle nos élus ?

La ville de Meyzieu va aider à la sécurisation des lotisssements situés aux abords du Grand Stade. Pourtant Meyzieu est située de l'autre côté de la rocade.
Michel Forissier, très présent à la pose du premier parpaing, prévoit-il pour ses électeurs, le pire du pire de l'insécurité ?
Finalement ce stade n'est pas un cadeau.

Rhônexpress gêné par T3 !
A la mise sur rail de Rhônexpress nous avions annoncé l'incompatibilité avec T3. Vinci, encore eux, le concessionnaire prend le prétexte de la surcharge de la ligne et du futur décrochement de T3 vers le stade pour réclamer des subsides au Département.
Bonne pâte, avec notre argent, les élus ont voté une rallonge.
Les Décinois pestent sur les quais en voyant passer une rame rouge vide alors que T3 bondé est inaccessible.
Mais pour nos élus, les actionnaires de Vinci sont prioritaires.
>>>lyoncapitale.fr
Le plus simple était le prolongement de T3 jusqu'à Saint Ex'. Mais c'est Vinci qui commande.

      Le Grand Stade des Lumières...c'est...

  • des parkings trop éloignés à 7 km et vite suppléés par du parking sauvage
  • un tram T3 sur-chargé à des fréquences élevées bloquant les 20 passages à niveau en pleine ville de Lyon et de Villeurbanne entre la Part Dieu et Meyzieu au mépris de la circulation des véhicules
  • un stade sans métro à 15 km de Lyon 
  • l'achat par le Sytral de 10 rames de 40 m de long pour 33 millions d'euros en vue des matchs et inutilisées pour les riverains de la ligne
  • un tram T3 partageant la voie unique avec RhônExpress reliant Lyon à l'Aéroport de Saint Exupéry
  • 50 hectares de terres agricoles périurbaines sacrifiés pour voir jouer des exilés fiscaux multimillionnaires
  • des expropriations à 1 euro le m²
  • Vente des terrains municipaux bien en deçà de leur valeur foncière permettant une plus-value scandaleuse à la revente par la Foncière du Montout
  • le refus d'un référendum pourtant largement réclamé par la population locale
  • une sous estimation à 200 millions d'euros des dépenses publiques pour les accès
  • des enquêtes publiques bafouées et foulées au pied par des élus se gargarisant de démocratie participative
  • la route de Jonage fermée avant chaque  manifestation pour le passage du décrochement du tram vers le mail
  • un "mail" au nord entretenu et éclairé par les impôts décinois
  • une vidéo surveillance payée et entretenue par les Décinois
  • le défi d'amener et d'évacuer 60000 spectateurs, soit l'équivalent des populations de Chassieu, Décines et Meyzieu réunies et ce en quelques deux heures sans métro
  • contraire au Grenelle de l'environnement avec 80% des spectateurs arrivant en voiture
  • un stade privé avec le prix prohibitif des places pour rentabiliser les investissements de 400 millions d'euros
  • des dépenses du Grand Lyon qui pénalisent les  autres communes
  • une gabegie hors des soucis de la crise et des priorités du moment
  • trop cher pour le contribuable
  • un sénateur-maire narcissique dilapidant les deniers de la communauté pour laisser quelques monuments,  souvenirs de son passage dans l'histoire lyonnaise
  • une oligarchie alliée à la ploutocratie
  • ...
Le Stade de Gerland... c'est mieux...


 



PAGE SUIVANTE