Conférence de presse de Aulas à la Chambre de commerce et industrie de Lyon. 30 juillet 2013
Nous avons battu le pavé pendant la montée des marches de Collomb, Mercier, Rivalta, Braillard... Puis à l'annonce de l'arrivée du ministre Moscovici nous fûmes éloignés par la force publique avec confiscation de banderole outrageante. Cachez cette banderole que le ministre ne saurait voir. Il est reparti sans avoir vu les opposants à ce stade doublon et de  tous les abus. Dur de s'exprimer au royaume de Collomb ! Facile d'avoir toujours raison avec des CRS face à de sincères citoyens pacifiques humiliés !
>>>butfootballclub.fr
>>>lyoncapitale.fr
Un ministre des finances dans cette galère corrobore le caractère purement spéculatif du projet dénoncé depuis 6 ans ; la ministre des sports eut été plus à sa place.
>>>lyoncapitale.fr
>>>lyoncapitale.fr

Ce soutien d’un ministre de la République à un projet privé pourrait surprendre. Pierre Moscovici a rappelé que l’Etat a joué un rôle de «facilitateur» dans cette affaire. La caisse des dépôts a notamment été priée de mettre la main au porte-monnaie. Reste une question : pourquoi l’Etat se mêle-t-il de la construction d’un équipement dont la rentabilité est incertaine? La même question peut se poser pour Gérard Collomb, le maire de Lyon, fervent supporter du Grand stade, et de Michel Mercier, ancien président du Conseil général du Rhône, dont le vote le 19 juillet d’une garantie financière de 40  millions d’euros sur l’un des emprunts obligataires de l’OL a débloqué le montage financier au point mort depuis des mois.
>>>liberation.fr

Tout y est : >>>rue89lyon.fr